Ohabolana : afa-tsy

Ohabolana1104 Aza manao papango be saron-doha , ka manao hoe tsy misy zokiny afa-tsy izaho. [Rinara 1974 #555, Cousins 1871 #488]

Ohabolana1105 Aza manao papango lahy anaty katsaka , ka tsy misy lahy afa-tsy izaho na izay mivoaka babany avokoa . [Rinara 1974 #556]
Papangolahy anaty katsaka , ka izay mivoaka babany avokoa . [Rinara 1974 #3478, Rajemisa 1985]
Papangolahy anaty katsaka ka izay mivoaka rainy avokoa . [Rajemisa 1985]
Fanazavana malagasy Enti-milaza ny samy mahakinga na mahay ny olona maro mifandimby manao zavatra imasom-bahoaka. [Rajemisa 1985]
Ilazana ny mpifaninana, ka izay miseho mahay daholo. [Rajemisa 1985]

Ohabolana2629 Izaho tsy mahalala biby afa-tsy ny sahona . [Houlder 1895 #1219, Veyrières 1913 #6357]
Dikanteny frantsay Je ne connais pas d' autres bêtes que les grenouilles. [Veyrières 1913 #6357]
Je ne m' occupe que d' une sorte de bêtes, les grenouilles. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Il ne faut faire qu' une chose à la fois. [Houlder 1895]
Paroles des entêtés, parce que les grenouilles, à cause de leurs coassements continuels, étaient la figure des disputes sans fin. Autre sens : ne s'occuper que d' une seule chose. [Veyrières 1913]

Ohabolana2631 Izaho tsy manam- -bazo afa-tsy Rainisambaina . [Veyrières 1913 #3403, Rinara 1974 #1470, Cousins 1871 #1169, Houlder 1895]
Dikanteny frantsay Je n' ai pas d' autre amant que Rainisambaina. [Houlder 1895]
Je n' ai pas d' autre sujet de chanson que Rainisambaina. [Veyrières 1913]
Fanazavana frantsay Je traite mes affaires moi-même et sans intermédiaire. [Veyrières 1913]
Paroles d' une femme qui, peut-être, se défend ainsi d'être ce pour quoi on la prend. [Houlder 1895]

Ohabolana2632 Izaho tsy manan-kazo afa-tsy ny amberivatry . [Veyrières 1913 #2289, Cousins 1871 #1170]
Dikanteny frantsay Pour moi, je ne regarde comme arbre que l' ambrevade. Je n'ai d' estime que pour ce qui me rapporte quelques avantages. [Veyrières 1913 #2289]
Fanazavana frantsay Les vers à soie vivaient sur les ambrevades. [Veyrières 1913 #2289]

Ohabolana3005 Lambamena avo razana fa tsy mananjara afa-tsy loza . [Rinara 1974]
Lambamena soa fa tsy mananjara afa-tsy loza . [Rinara 1974]

Ohabolana4257 Mingodongodom-pihavy ny manan-dreny : manao fihavin' andriana , tsy miala afa-tsy eo avara-patana . [Veyrières 1913 #925, Cousins 1871 #1797]
Mingodongodom-pihavy ny velon-dreny : manao fihavin' andriana , tsy miala tsy avara-patana . [Rinara 1974]
Dikanteny frantsay Enfants qui ont encore leur mère au foyer : ils entrent en faisant résonner leurs pas, ils arrivent comme des princes, ils ne descendent de leur palanquin ou ne s' arrêtent que lorsqu' ils sont au nord du foyer, à la place d' honneur. [Veyrières 1913 #925]
Fanazavana frantsay Ce proverbe montre bien la différence de traitements entre une mère et une marâtre ; on l' appliquait à ceux qui étaient joyeux parce qu' ils se sentaient aimés et protégés. [Veyrières 1913 #925]

Ohabolana4309 Misambo-balala ho an-janak' olona . [Veyrières 1913 #3854]
Misambo-balala ho an-janak' olona toa momba. [Rinara 1974 #2400]
Tsy misy misambo-balala ho an-janak' olona . [Cousins 1871, Rajemisa 1985]
Tsy misy misambo-balala ho an-janak' olona afa-tsy ny momba. [Rinara 1974 #306]
Fanazavana malagasy Enti-milaza fa samy mikarakara ny zanany sy ny ankohonany daholo fa tsy misy misasatra sy misahirana ho an' ny zanaky ny hafa akory. [Rajemisa 1985]
Dikanteny frantsay Prendre des sauterelles pour les enfants des autres. [Veyrières 1913 #3854]
Fanazavana frantsay C'est se donner de la peine et d' autres en ont le fruit : allusion à une femme stérile qui s' était éprise d' une petite fille à laquelle elle rapportait des sauterelles. Le sens est : faire du bien aux autres. [Veyrières 1913 #3854]

Ohabolana4742 Nahoana no malefa-piteny miangavy , ka mijolojolona mandray ny kirobo fa nony hamerina tsy mitondra afa-tsy voamena ? [Rinara 1974]

Ohabolana5182 Ny herim-pihavanana : ny havana havana ihany, tsy efan' olona afa-tsy ny havana . [Veyrières 1913 #1118]
Dikanteny frantsay Telle est la force de la parenté : les parents seuls sont parents, on n' est tiré d'affaire et délivré que par les parents. [Veyrières 1913 #1118]
Fanazavana frantsay Personne ne montre un dévouement égal à celui des parents. [Veyrières 1913 #1118]

Ohabolana6072 Raha mahita ny asa vadi-drano , dia alao aho ray maro ; fa nony mahita ny amalom-boasira , tsy manan-kavana afa-tsy ny maty aho. [Houlder 1895 #619]
Dikanteny frantsay Quand je vois un travail rude à faire, j' appelle les autres (pour m' aider), mais quand je vois une anguille salée (à manger), je n' ai pas d' autres amis que les morts. [Houlder 1895]

Ohabolana6167 Raha tonga ny amalom-boasira , tsy manankavana afa-tsy ny maty aho, fa raha tonga ny asa vadi-drano , havako daholo Imamo sy Imerina . [Rajemisa 1985 #57]
Raha tonga ny amalom-boasira , tsy manan-kavana afa-tsy ny maty ; ary raha tonga ny asa vadi-drano , havako daholo Imamo sy Imerina . [Veyrières 1913 #2323]
Fanazavana malagasy Enti-milaza olona tia tena fatratra izay tsy mahalala na iza na iza rehefa ao anatin' ny fiadanana, nefa kosa midodododo manatona ny hafa rehefa misy mahaporitra. [Rajemisa 1985 #57]
Dikanteny frantsay Quand on a une anguille salée on prétend n' avoir de parents que chez les morts ; mais quand on a un travail de rizière pénible ou une affaire difficile, on se dit parent de tout le pays d' Imamo et d' Imerina. [Veyrières 1913 #2323]
Fanazavana frantsay Dans la prospérité on ne veut partager avec personne et dans le malheur on frappe à toutes les portes. [Veyrières 1913 #2323]

Ohabolana6270 Ranomasom-baviantitra , tsy mirehitra afa-tsy amin' ny tranony . [Veyrières 1913 #1932]
Dikanteny frantsay Allumettes qu' on appelle larmes de vieille : elles ne s' allument qu' au moyen de leur boîte. [Veyrières 1913 #1932]
Fanazavana frantsay Ce proverbe d'origine récente, se disait des gens qui sont aimables chez eux et détestables en dehors de chez eux. [Veyrières 1913 #1932]

Ohabolana7209 Tokam-pilana hoatry ny siny : tsy manam-po afa-tsy ny rano . [Veyrières 1913 #6386]
Tokam-pilana ohatra ny siny : tsy manam-po afa-tsy ny rano . [Rajemisa 1985]
Tokam-pilana toy ny siny , tsy manam-po afa-tsy ny rano. [Houlder 1895]
Tokam-pilana , toy ny siny : tsy manan-po afa-tsy ny rano. [Cousins 1871 #3106]
Tokam-po ohatra ny siny , ka tsy manam-po afa-tsy rano . [Rinara 1974]
Fanazavana malagasy Enti-milaza olona tsy manan-javatra kinendry afa-tsy zavatra toisana. [Rajemisa 1985]
Dikanteny frantsay Celui qui ne veut qu' une chose, est comme la cruche destinée seulement à recevoir l' eau. [Veyrières 1913 #6386]
N' avoir qu' un seul et unique désir, comme la cruche: il ne lui faut que de l' eau. [Houlder 1895]

Fizahan-teny