Fizahan-teny

Ohabolana : teny

Ohabolana Alozy ny teny : aza manao lapa marivo. [Veyrières 1913 #276]
Aza atao lapa marivo fa alozy ny teny. [Rinara 1974 #407]
Dikanteny frantsay Faites passer les affaires par la filière ; n' enjambez pas les degrés pour aller tout droit au souverain, sans passer par les intermédiaires. [Veyrières 1913 #276]
Fanazavana frantsay Maxime du roi Andrianampoinimerina. [Veyrières 1913 #276]

Ohabolana Anaran’ ahitra no misy tsy hita fototra ; anaram-biby no misy anoano ; fa ny teny tsy mba misy anoano. [Houlder 1895 #560, Cousins 1871 #168]
Anaran' ahitra no misy tsy hita fototra, anaram-biby no misy anoano, fa ny teny tsy misy hanohano. [Rinara 1974]
Dikanteny frantsay Il est des herbes dont le nom est inconnu, des animaux dont le nom est douteux (litt. qu' il faut deviner), mais dans les paroles rien n' est douteux. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Elles ont un sens clair, au moins pour celui qui les prononce. [Houlder 1895]

Ohabolana Antsibe atsipy ami-manam-panahy, ka raisin' ny ampy saina. [Veyrières 1913 #3235]
Antsibe atsipy ami-manam-panahy, ka raisin' ny mpahalala. [Veyrières 1913 #3235]
Antsibe atsipy ami-manam-panahy, ka raisin' ny mpisaina. [Veyrières 1913 #3235]
Antsibe atsipin' ny manam-panahy, raisin' ny mpahalala. [Rinara 1974 #302]
Antsibe atsipin’ ny mpanam-panahy : raisin’ ny mpahalala. [Houlder 1895 #1590, Veyrières 1913 #3235, Cousins 1871 #256, Nicol 1935 #317]
Teny atsipy ami-mpanam-panahy, koa raisin' ny mpisaina. [Cousins 1871 #3076, Nicol 1935 #332]
Teny atsipin' ny manam-panahy, raisin' ny mpahalala. [Houlder 1895 #1589]
Teny atsipin' ny mpanam-panahy, raisin' ny mpahalala. [Veyrières 1913 #3235]
Dikanteny frantsay Cognée jetée à qui sait la recevoir et transmise à qui comprend. [Veyrières 1913 #3235]
Coutelas lancé par un homme intelligent et attrapé au vol par quelqu' un qui comprend. [Veyrières 1913 #3235]
Grand couteau jeté par un homme intelligent ; c’est à l’homme avisé à s’en servir. [Nicol 1935 #317]
Paroles jetées à ceux qui peuvent réfléchir; l’homme sensé s’en saisit. [Nicol 1935 #332]
Un conseil donné (litt. jeté) par les sages est reçu par les intelligents. [Houlder 1895]
Un grand couteau jeté par un sage est saisi par un clairvoyant. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay A bon entendeur, salut! [Houlder 1895]
Le sens est : parole ou pensée suggérée par quelqu' un, et attrapée au vol ; l'expression se disait aussi d' un conseil écouté attentivement. [Veyrières 1913 #3235]
Se disait des mots d' ordre ou des secrets confiés à des personnes sûres, qui comprennent leur portée et l' usage à en faire. [Veyrières 1913 #3235]

Ohabolana Ao am-bava ny aretina ka fidio ny teny havoaka. [Rinara 1974 #314]
Ao am-bava no aretina. [Houlder 1895 #1995]
Dikanteny frantsay Ce sont les paroles (mauvaises ou injustes) que vous dites qui sont une maladie. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Et on peut vous en blâmer, tandis qu' on ne peut vous faire un reproche d' une maladie physique que vous pouvez avoir. [Houlder 1895]

Ohabolana Atsipy ny tady eny an-tandroky ny omby; atsipy ny teny any am--pon' ny manam-panahy. [Rajemisa 1985]
Fanazavana malagasy Enti-milaza fa ny olon-kendry dia mora mahazo ny teny atao aminy, na fananarana izany na torohevitra. [Rajemisa 1985]

Ohabolana Avaho tsara ny teninao, fa roa ny manonaka : ny iray mihonaka ny taviny ; ny iray nihonaka ny ihany. [Cousins 1871]
Avaho tsara ny teninao fa roa ny manonaka : ny iray mihonaky ny taviny, fa ny iray mihonaky ny ihany. [Rinara 1974]
Roa ny mihonaka (manonaka) : ny iray mihonaky ny taviny, ny iray mihonaky ny ihany. [Rinara 1974]

Ohabolana Aza ankobohinareo ny tenin' andriana, fa vakio fono izy. [Veyrières 1913 #191]
Dikanteny frantsay Ne tenez pas secrète la parole du souverain, mais manifestez-la. [Veyrières 1913 #191]
Fanazavana frantsay Tout le monde doit connaître et accomplir les volontés du souverain. [Veyrières 1913 #191]

Ohabolana Aza atao hoe : " zakan' andriana " . [Veyrières 1913 #192]
Aza dia atao hoe "zakan' andriana" . [Houlder 1895]
Aza dia atao hoe : zakan' Andriana (tenin' Andriana). [Rinara 1974 #433]
Aza dia atao " zakan' andriana " . [Veyrières 1913 #839, Cousins 1871 #377]
Dikanteny frantsay Ne dites pas : destinée de noble. [Veyrières 1913 #839]
Ne dites pas : le souverain le peut. [Veyrières 1913 #192]
Ne dites pas "un souverain peut le faire" . [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Dans ce cas, disaient les Malgaches avec superstition, vous mourrez jeune car cela n'est pas votre destin. [Veyrières 1913 #839]
N' agissez pas arbitrairement. [Houlder 1895]
Se disait de l' arbitraire. [Veyrières 1913 #192]

Ohabolana Aza atao taria azon' adala. [Rinara 1974 #416, Cousins 1871 #366, Houlder 1895]
Aza taria azon' adala, ka resahina isak' izay mihetsika. [Rinara 1974 #811]
Manao taria azon' adala. [Veyrières 1913 #2086]
Manao teny azon' adala. [Veyrières 1913 #2086]
Dikanteny frantsay Celui qui redit toujours la même chose, est comme l' imbécile qui ayant entendu un mot, le répète. [Veyrières 1913 #2086]
Ne faites pas comme un imbécile ayant entendu une conversation (il s' en va répéter partout ce qu' il a entendu). [Houlder 1895]

Ohabolana Aza manao hoe "teniko fe andriana" . [Houlder 1895 #1404]
Aza manao "teniko fe lehibe." [Veyrières 1913 #627, Cousins 1871 #515, Rinara 1974]
Manao teniko fe andriana. [Veyrières 1913 #210]
Dikanteny frantsay Dire : Je le veux ainsi parce que je suis roi. [Veyrières 1913 #210]
Ne dites pas "c' est mon bon plaisir, car je suis le roi" . [Houlder 1895]
Ne dites pas : je le veux ainsi parce que je suis le maître. [Veyrières 1913 #627]
Fanazavana frantsay Ce proverbe blâmait le despotisme. [Veyrières 1913 #210]
N' agissez pas arbitrairement. [Houlder 1895]
Se disait des chefs trop despotes qui abusaient de leur autorité. [Veyrières 1913 #627]

Ohabolana Aza manao maso mila aretina, mitady teny mihilana. [Veyrières 1913 #2066, Cousins 1871 #482]
Aza manao maso mila aretina na mitady teny mihilana. [Rinara 1974 #546]
Dikanteny frantsay Ne faites pas comme un oeil qui se fatiguerait à vouloir voir si une parole est droite ou non. [Veyrières 1913]
Fanazavana frantsay Il ne faut pas chercher l' impossible. [Veyrières 1913 #2066]

Ohabolana Aza manao tenin-dahy ririnina. [Rinara 1974 #589]

Ohabolana Aza mitompo teny fantatra, toa antsy kely be zarana. [Houlder 1895 #845]
Mitompo teny fantatra tahaka ny antsikely be zarana. [Rinara 1974 #2471]
Mitompo teny fantatra toa antsikely be zarana. [Veyrières 1913 #6368]
Mitompo-teny fantatra, toy ny antsikely be zarana. [Cousins 1871 #1880]
Dikanteny frantsay Entêté comme un petit couteau bien emmanché. [Veyrières 1913 #6368]
Ne vous obstinez pas dans votre opinion comme un petit couteau à grand manche. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Se disait des gens de peu de portée, mais de beaucoup de paroles et obstinés. [Veyrières 1913 #6368]

Ohabolana Aza mitondra teny mivoaka. [Veyrières 1913 #1068]
Dikanteny frantsay Ne répandez pas au-dehors les secrets de famille. [Veyrières 1913 #1068]

Ohabolana Aza mitondra teny tanora. [Veyrières 1913]
Dikanteny frantsay Ne portez pas des paroles trop jeunes. [Veyrières 1913 #3401]
Fanazavana frantsay Ne parlez pas prématurément. [Veyrières 1913 #3401]

Ohabolana Aza pizina ny teny fa manana elatra, ka raha pizina manidina. [Veyrières 1913 #3559, Rajemisa 1985]
Fanazavana malagasy Enti-milaza ny tsy tokony hanaitairana ny teny ataon' ny olona, fa raha taitra eo, dia very ny fitohizan' ny teny. [Rajemisa 1985]
Dikanteny frantsay N' arrêtez pas la parole car elle a des ailes, et si vous l' arrêtez, elle s' envole. [Veyrières 1913 #3559]
Fanazavana frantsay Ne troublez par l' orateur, car il s'arrêterait dans son discours. [Veyrières 1913 #3559]

Ohabolana Aza tezitra alohan' ny rariny : ny teny ifamaliana mahatsara raharaha. [Veyrières 1913 #5594]
Dikanteny frantsay Ne vous mettez pas en colère avant d' entendre raison, car les paroles de délibération et d' entente arrangent les choses. [Veyrières 1913 #5594]
Fanazavana frantsay Ne vous emportez pas si vite. [Veyrières 1913 #5594]

Ohabolana Faran' ny omby hena ary faran' ny teny ifanatrehana. [Rinara 1974 #75]
Faran’ ny omby hena, faran’ ny rano Ikopa, ary faran’ ny teny ifanatrehana. [Cousins 1871 #934]
Faran' ny omby hena, faran' ny teny ifanatrehana. [Houlder 1895 #457]
Dikanteny frantsay La fin du bœuf c' est d' être mangé, et la fin des paroles (fausses) c' est la confrontation. [Houlder 1895]

Ohabolana Hevitra, ka raha mety dia atao, fa raha tsy mety dia avela ; nefa aza ny tenako no ariana, fa ny teniko no ario. [Veyrières 1913 #6498]
Hevitro: ka raha mety dia atao, fa raha tsy mety dia avela; nefa aza ny tenako no ariana, fa ny teniko no ario. [Houlder 1895]
Dikanteny frantsay C'est une opinion : si elle convient on peut la suivre, sinon il faut la laisser ; cependant que ce ne soit pas ma personne qui soit rejetée, mais l'avis que je donne. [Veyrières 1913 #6498]
(Voilà) mon avis: si vous le trouvez bon, acceptez-le, si vous le trouvez mauvais, rejetez-le; ne me rejetez pas, moi, ne rejetez que mes paroles. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Ce proverbe renferme un jeu de mots (tenako, teniko) et fournit un bon exemple de la manière de parler des Malgaches. [Houlder 1895]
Formule de discours dans une délibération. Jeu de mots : tenako personne, et teniko parole. [Veyrières 1913 #6498]

Ohabolana Homba anao teny ierana aho, Raolomanga, fa ny teny ierana tsy mba loza. [Cousins 1871 #1098]
Homba anao teny ierana aho, Raolomanga, fa ny teny ieran-tsy mba loza. [Rinara 1974 #1376]

Ohabolana Izaho tsy mahafa-badin' olona, fa ny fanambadiana varobarotra : izay teny ifanekena ivadiana. [Veyrières 1913 #1373]
Dikanteny frantsay Je ne peux pas délivrer de son lien une femme mariée, car le mariage est un contrat de vente et il faut s' en tenir aux clauses qui ont été stipulées dans le contrat. [Veyrières 1913 #1373]
Fanazavana frantsay Paroles prononcées par le roi Andrianampoinimerina pour dire que le mari seul pouvait accorder le divorce. [Veyrières 1913 #1373]

Ohabolana Katro-doha anjaran' ny ondry, kaikitra fanaon' ny alika, teny soa fanaon' ny hendry. [Rinara 1974 #108]

Ohabolana Ketsa lava mahafehy tena fohy afatotry ny sasany. [Rinara 1974]
Ketsa lava mamato-tena fohy afatotry ny sasany. [Rinara 1974]
Ny teny toy ny ketsa : lava loatra mamato-tena, fohy loatra afatotry ny sasany. [Rinara 1974 #3289]

Ohabolana Loka an' ongona ny teny, zaran' izay mahazo be. [Veyrières 1913]
Dikanteny frantsay Affaires qui ressemblent au jeu des tas de terre : tant mieux pour celui qui gagnera. [Veyrières 1913]
Fanazavana frantsay Ce jeu consistait à cacher un caillou dans un des tas de terre et il fallait deviner lequel; ce proverbe se disait des affaires où il y a quelque chose de secret et qui reste caché jusqu' à ce que le hasard, la destinée ou les chefs, fassent la lumière. [Veyrières 1913 #3260]

Ohabolana Manandrify hoatry ny tenin' adala. [Veyrières 1913 #4765]
Manandrifindrify ohatra ny tenin' adala. [Houlder 1895]
Dikanteny frantsay Qui tombe juste quelquefois comme les paroles d' un imbécile. [Houlder 1895]
Tomber juste parfois comme les paroles d' un sot. [Veyrières 1913 #4765]

Ohabolana Manan-jara samy hazo ny ambiaty : nahazo to amin' Andriamanitra, ka nataon' ny olona famantaran-taona noho ny tenin' ny razana. [Veyrières 1913 #3115, Cousins 1871 #1510]
Dikanteny frantsay Heureux sort que celui des arbustes ambiaty : ils ont reçu de Dieu la vérité et le pouvoir d' inspirer confiance, et sur la parole des ancêtres, les hommes en font le signe auquel ils reconnaissent les saisons. [Veyrières 1913 #3115]
Fanazavana frantsay La floraison de l' arbuste ambiaty servait à déterminer la saison propre aux semailles de printemps. [Veyrières 1913 #3115]

Ohabolana Manao tenim-bola. [Veyrières 1913 #2206]
Manao tenin-karena. [Veyrières 1913 #2206]
Dikanteny frantsay Compter sur l' argent pour agir selon sa volonté et commander. [Veyrières 1913 #2206]

Ohabolana Mararin-teny ka te-hitakarina ; somorin-dresaka, ka ta-handrafozana. [Houlder 1895 #1842, Veyrières 1913 #6311, Cousins 1871]
Mararin-teny ka tia takarina. [Veyrières 1913 #6477, Rajemisa 1985]
Marary teny ka no mitakarina. [Rinara 1974 #2135]
Raha mararin-teny, aza mitakarina. [Houlder 1895 #1596, Veyrières 1913 #6484]
Somorin-dresaka ka te-hitakarina. [Rinara 1974 #3942]
Fanazavana malagasy Enti-milaza ny olona mora misafoaka sy tezitra raha vao mahare teny mikasika azy, nefa izy loza raha handeha mamonjy sakafo any amin' olona, ka tsy maintsy ataon' ny olona resaka noho izany. [Rajemisa 1985]
Dikanteny frantsay Il souffre des admonestations qu' on lui fait, et cependant il va manger de maison en maison et s'expose ainsi aux critiques. [Veyrières 1913 #6477]
Si vous ne pouvez souffrir les reproches, n' allez pas manger chez les autres. [Houlder 1895 #1596]
Si vous ne supportez pas les reproches, ne cherchez pas à manger chez les autres. [Veyrières 1913 #6484]
Vous êtes susceptible pour un mot entendu, et vous aimez à aller bavarder ; vous voulez parler, et vous allez voir vos beaux-parents. [Veyrières 1913 #6311]
Fanazavana frantsay Eux ne parlent pas ; c' est de votre faute.. [Veyrières 1913 #6311]
Qui ne souffre pas les reproches fou critiques), et pourtant s' en va manger de maison en maison (où elle s' y expose); qui est bavarde, et pourtant s' en va chez ses beaux-parents (où elle ne sera pas la bienvenue). [Houlder 1895 #1842]

Ohabolana Matesa amam-basy tokana izay mivadika ny teny nataony. [Veyrières 1913 #4200]
Dikanteny frantsay Que celui qui manque à sa promesse périsse d' un coup de fusil. [Veyrières 1913 #4200]
Fanazavana frantsay Paroles qui accompagnèrent la convention de soumission d' un des rois des Betsileo à Andrianampoinimerina. [Veyrières 1913 #4200]

Ohabolana Matoa tenin-jaza, tenin-dray olona. [Houlder 1895 #1884, Cousins 1871 #1681]
Matoa tenin-jaza, tenin' ny lehibe. [Rinara 1974 #2185]
Dikanteny frantsay Si ce sont les paroles d' un enfant, elles viennent pourtant d' une grande personne. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Un enfant ne fait que répéter ce qu' il a entendu dire. [Houlder 1895]

Ohabolana Mitondra teny mandrobo ka mampihinana am-bolony. [Rinara 1974 #2482]

Ohabolana Mitondra teny tsy azo, ka averimberin' ny olona mandrakariva haka fototra tsara. [Veyrières 1913 #3409]
Dikanteny frantsay Commissionnaire qui part trop vite : il porte des paroles qu' il ne comprend pas et on le renvoie sans cesse pour se mieux renseigner. [Veyrières 1913 #3409]

Ohabolana Mitondra teny tsy voafehy. [Veyrières 1913 #3410]
Dikanteny frantsay Porteur de paroles qui ne sont pas liées. [Veyrières 1913 #3410]
Fanazavana frantsay Se disait des commissionnaires qui portent des paroles peu claires. [Veyrières 1913 #3410]

Ohabolana Mpanalo aho, fa tsy tompon' ny teny ; kiady aho, fa tsy tompon' ny saha. [Veyrières 1913 #3411]
Dikanteny frantsay Je suis entremetteur et non pas maître de l' affaire ; je suis le poteau surmonté de paille qui garde et protège le champ et non le propriétaire. [Veyrières 1913 #3411]
Fanazavana frantsay Paroles dites par les gardiens, les intendants et les chargés d'affaires. [Veyrières 1913 #3411]

Ohabolana Nahandro angaha no marika sa nitono no mahina ? [Rinara 1974 #2655]
Nitono ka mahina, nahandro ka marika : teny malefaka ka mampiherikerika. [Rinara 1974 #2797]
Nitono va no mahina, sa nahandro no marika ? [Cousins 1871 #2109]

Ohabolana Ny ana--dray aman-dreny toy ny tsipak' ombalahy, mahavoa mahafaty, tsy mahavoa mahafanina. [Rinara 1974 #2865]
Ny ana--dray aman-dreny toy ny tsipak' ombalahy: raha mahavoa mahafaty, raha tsy mahavoa mahafanina:. [Veyrières 1913, Rajemisa 1985]
Ny ana--dray aman-dreny tsipak' ombalahy : mahavoa mahafaty, tsy mahavoa mahafanina. [Veyrières 1913 #884]
Ny anatry ny ray aman-dreny toy ny tsipak’ ombalahy : mahavoa, mahafaty ; tsy mahavoa, mahafanina. [Nicol 1935 #176]
Ny anatry ny ray toy ny tsipak' ombalahy : mahavoa mahafaty, tsy mahavoa mahafanina. [Veyrières 1913 #884, Houlder 1895]
Ny anatry ny ray toy ny tsipak’ ombilahy : mahavoa, mahafaty ; tsy mahavoa, mahafanina. [Cousins 1871 #2158]
Tsipak' ombalahy ny ana--dray aman-dreny, ka raha mahavoa mahafaty tsy mahavoa mahafanina. [Rinara 1974 #288]
Fanazavana malagasy Enti-milaza ny tsy tokony hanaovana tsinontsinona ny tenin-dray aman-dreny. [Rajemisa 1985]
Tsy tokony hatao tsinontsinona na oviana na oviana ny torohevitra omen' ny ray aman-dreny. [Rajemisa 1985]
Dikanteny frantsay Avertissements des parents, c' est comme les ruades des taureaux : quand ils frappent, ils tuent ; et quand ils ne touchent pas, du moins ils effraient. [Veyrières 1913 #884]
Les remontrances des parents ressemblent aux ruades du taureau : atteint, vous en mourez ; si elles vous manquent, c’est du tnoins l’étourdissement. [Nicol 1935 #176]
Les réprimandes d' un père sont comme les coups de pied d' un taureau: si elles vous atteignent, elles vous tuent; si elles ne vous atteignent pas, elles vous font perdre connaissance. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Ce proverbe disait la force des remontrances des parents à leurs enfants. [Veyrières 1913 #884]
Dans les deux cas elles ont un effet considérable. [Houlder 1895]

Ohabolana Ny dian-tanany no arahin-tongony. [Veyrières 1913 #985, Cousins 1871 #2197]
Ny dian-tanany no arahin-tongony, ary ny tenin-jaza tenin-dehibe. [Rinara 1974]
Dikanteny frantsay Les pieds suivent la main, les pattes de derrière suivent les pattes de devant. [Veyrières 1913 #985]
Fanazavana frantsay Les enfants imitent la conduite des parents ; ce proverbe se disait aussi de ceux qui imitaient leurs prédécesseurs. [Veyrières 1913 #985]

Ohabolana Ny kitoza no tsara mihantona, fa ny teny tsy mba tsara mihantona. [Cousins 1871]
Ny kitoza no tsara mihantona, fa ny teny tsy tsara mihantona. [Houlder 1895 #336]
Ny kitoza no tsara mihantona fa tsy ny teny. [Rinara 1974 #3052]
Dikanteny frantsay Il est bon de suspendre le "kitoza" mais non pas les querelles. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay C. à. d. qu' avec le temps les querelles ne font que s' envenimer; on appelle "kitoza" de la viande coupée en longues tranches et boucanée au feu ou au soleil. [Houlder 1895]

Ohabolana Ny nifin’ ondry no tsara tokana, fa ny mandeha irery tsy valiana. [Cousins 1871]
Ny nifin’ ondry no tsara tokana, fa ny teny tsy tsara tokana. [Cousins 1871]
Ny nifin' ondry no tsara tokana fa tsy ny teny. [Rinara 1974 #3171]

Ohabolana Ny raharaha no ho lavorary, ny teny ifanarahana. [Cousins 1871 #2392]
Ny raharaha no lavorary, ny teny ifanarahana. [Veyrières 1913]
Ny raharaha no lavorary, ny teny ifanatrehana. [Veyrières 1913]
Dikanteny frantsay Ce qui rend les affaires bonnes, ce sont les délibérations et les conseils réciproques. [Veyrières 1913 #3292]

Ohabolana Ny tafan' ny mpisampina tsy hain' ny mpisikina. [Rinara 1974 #3253]
Ny tenin' ny mpisampina tsy mba inoan' ny mpisikina. [Veyrières 1913 #1314, Cousins 1871 #2501, Houlder 1895]
Resaky ny mpisampina tsy hain' ny mpisikina. [Rajemisa 1985]
Fanazavana malagasy Fitenenana ilazana olona roa samy manana ny tafany sy ny fanaony, ka tsy tokony hifampidinika betsaka. [Rajemisa 1985]
Dikanteny frantsay Ce que dit le paresseux (litt. celui qui porte son lamba sur l' épaule) n' est pas cru par l' homme actif (litt. celui qui s' est ceint de son lamba - pour pouvoir mieux travailler). [Houlder 1895]
Quand l' homme dit à la femme de porter son lamba en faisant passer un côté sur l' épaule gauche, elle ne veut pas ; et lorsque la femme dit à l' homme de porter le sien autour des reins, il ne veut pas : ce serait faire l' inverse de ce qui se fait ordinairement. [Veyrières 1913]
Fanazavana frantsay Se disait des choses extraordinaires et de ce qu'on ne devait pas faire. [Veyrières 1913]

Ohabolana Ny teny atody, ka raha foy manana elatra. [Nicol 1935 #206]
Ny teny atody ka raha foy manan' elatra. [Rinara 1974 #210]
Ny teny toy ny atody, ka raha foy manana elatra. [Houlder 1895 #567, Veyrières 1913 #4794]
Ny teny toy ny atody: raha foy, manana elatra. [Cousins 1871 #2494]
Dikanteny frantsay Les médisances sont comme les œufs: quand ils sont éclos, ils ont des ailes. [Houlder 1895]
Les paroles, c' est comme les oeufs : une fois éclos cela a des ailes. [Veyrières 1913]
Les paroles sont comme les œufs : à peine écloses elles ont des ailes. [Nicol 1935 #206]
Fanazavana frantsay Elles se répandent vite. [Houlder 1895]
Les paroles volent partout, elles se répandent vite : un secret divulgué a vite fait de se répandre. [Veyrières 1913 #4794]

Ohabolana Ny teny aza atao lava loatra fa ny mamerina azy no tsy toha. [Rinara 1974 #211]

Ohabolana Ny teny haolo, ka raha pizina lasa any an-Tsakalava. [Cousins 1871, Veyrières 1913]
Ny teny haolo, ka raha tairina lasa any an-Tsakalava. [Veyrières 1913 #3601, Cousins 1871]
Dikanteny frantsay La parole est farouche et vagabonde comme les boeufs sauvages : si on l' effarouche ou si on la trouble elle s' en va dans le pays des Sakalava. [Veyrières 1913]
Fanazavana frantsay La région des Sakalava était me région où il y avait beaucoup de boeufs sauvages ; le sens du proverbe est qu' un orateur troublé dans son discours, perd le fil de ses pensées. [Veyrières 1913]

Ohabolana Ny teny ifamaliana mahamasina ny mpanjaka. [Houlder 1895 #1409, Veyrières 1913 #239]
Dikanteny frantsay La discussion (amicale) affermit l' autorité du souverain. [Houlder 1895]
Prendre conseil, cela augmente la puissance du souverain. [Veyrières 1913 #239]

Ohabolana Ny teny ifamaliana mahatsara fihavanana. [Rinara 1974 #212]

Ohabolana Ny teny malemy mahamora harena. [Houlder 1895 #375, Cousins 1871 #2440, Rajemisa 1985]
Ny teny mora mahamora harena (tsy maha-sarotiny). [Rinara 1974 #3282]
Teny malemy mahamora harena. [Nicol 1935 #68]
Fanazavana malagasy Ny resaka am-pilaminana sy an-kamorana mahatonga ny tompontrosa halefaka, na ny teny malemy mampitony ny hatezerana. [Rajemisa 1985]
Dikanteny frantsay Les paroles douces facilitent (l' acquisition de) la richesse. [Houlder 1895 #375]
Une parole douce rend suaves les relations. [Nicol 1935]

Ohabolana Ny teny marina ohatra ny fia-pary, ka na lava aza, tsy lany hamamiana. [Houlder 1895]
Ny teny marina ohatra ny fia-pary lava : tsy lany hainamiana. [Nicol 1935]
Ny teny marina ohatra ny fia-pary lava: tsy lany hamamiana. [Cousins 1871]
Ny teny marina ohatra ny fia-pary lava vany, ka na lava aza tsy lany hamamiana. [Rinara 1974]
Dikanteny frantsay Les paroles sages sont comme la canne à sucre qu’on ne cesse de sucer: la saveur n’en peut être épuisée. [Nicol 1935 #203]
Les paroles vraies sont comme la canne à sucre que l'on mâche: quoiqu' elle soit longue, elle est douce partout. [Houlder 1895]

Ohabolana Ny teny misy firavana dia misy fihaviana. [Rinara 1974 #3281]
Ny teny misy firavana, misy fihaviana. [Cousins 1871 #2442]

Ohabolana Ny tenin' andriana mahafiadana. [Houlder 1895 #1406, Veyrières 1913 #305]
Dikanteny frantsay Les paroles du souverain apportent (produisent) la prospérité. [Houlder 1895]
Les paroles du souverain donnent la prospérité. [Veyrières 1913 #305]

Ohabolana Ny tenin' andriana tsy mba mitsaika, fa mingadona. [Veyrières 1913 #241]
Ny tenin' andriana tsy mba mitsaika fa mingodona. [Rajemisa 1985]
Ny tenin' Andriana tsy mitraika fa mingadona. [Rinara 1974 #3276]
Ny tenin' andriana tsy mitsaika fa mingodona. [Houlder 1895 #1405, Cousins 1871 #2500]
Fanazavana malagasy Ny kabarin' ny mpanjaka tsy mba heno toy ny bitsibitsika fa manehoeho eran-tany. [Rajemisa 1985]
Dikanteny frantsay La parole royale ne glisse pas sans bruit, mais elle retentit avec éclat. [Veyrières 1913 #241]
Les paroles (c.à.d. les ordres) du souverain n' arrivent pas en cachette mais ouvertement. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Elles sont publiées partout, et on ne peut les ignorer. [Houlder 1895]

Ohabolana Ny teny nofon-kena: raha roritina, tonga ozatra. [Cousins 1871 #2443]
Ny teny toy ny hena ka raha roritina tonga hozatra. [Veyrières 1913, Rajemisa 1985]
Ny teny toy ny nofon-kena, ka raha roritina tonga hozatra. [Veyrières 1913]
Ny teny toy ny nofon-kena, ka raha roritina tonga ozatra. [Houlder 1895 #553]
Ny teny toy ny nofon-kena, ka roritina tonga hozatra. [Rinara 1974 #3291]
Fanazavana malagasy Tsy tsara raha ny rasaka na ny ady hevitra no halavaina loatra fa mety hanjary fanditra na ady mihitsy aza. [Rajemisa 1985]
Dikanteny frantsay Les paroles sont comme la chair, quand on l' étire elle devient muscle. [Houlder 1895]
Les paroles sont comme la viande : quand on tire dessus, cela devient nerf. [Veyrières 1913 #4796]
Fanazavana frantsay Il ne faut pas tirer sur les mots pour leur faire dire ce que l'on veut. [Veyrières 1913 #4796]

Ohabolana Ny teny no tsy atao lava, ny mamerina azy no manahirana. [Veyrières 1913 #4792, Cousins 1871 #2449]
Dikanteny frantsay Si on ne parle pas sans fin, c' est qu' il serait gênant de se répéter sans cesse ou de rendre compte de tout ce qu' on a dit. [Veyrières 1913 #4792]

Ohabolana Ny teny : raha fohy loatra akodiadian' ny olona, raha lava loatra anapahany. [Rinara 1974 #3290]

Ohabolana Ny teny raha fohy mikodiadia, raha lava mitarotaroka. [Veyrières 1913 #3603, Cousins 1871 #2444]
Dikanteny frantsay Parole trop courte roule avec trop de précipitation, parole trop longue est filandreuse. [Veyrières 1913 #3603]
Fanazavana frantsay Il faut un juste milieu. [Veyrières 1913 #5770]

Ohabolana Ny teny ratsy : adidy, ny vava soa : sakafo. [Rajemisa 1985 #23, Rinara 1974 #3283, Cousins 1871 #2445]
Vava soa sakafo ; teny ratsy adidy. [Cousins 1871 #3642, Nicol 1935 #209]
Fanazavana malagasy Ny teny mora mahatsara fihavanana fa ny vava ratsy kosa itondrana heloka ka maharatsy fihavanana. [Rajemisa 1985 #23]
Dikanteny frantsay De bonnes paroles valent un repas ; les mauvaises paroles sont une responsabilité. [Nicol 1935 #209]

Ohabolana Ny teny ratsy fotaka am--baravarana, ka samy manilika ny eo anatrehany. [Houlder 1895 #546]
Ny teny ratsy fotaka eo am--baravarana, ka samy manilika ny eo anatrehany. [Cousins 1871 #2446]
Ny teny ratsy toy ny fotaka eo am--baravarana, ka samy manilika ny eo am--baravarany. [Rinara 1974 #3285]
Dikanteny frantsay Les mauvaises paroles sont comme de la boue devant la porte, et chacun pousse de côté celle qui est devant lui. [Houlder 1895]

Ohabolana Ny teny ratsy moramorain' ny adala, fa sarotsarotin' ny hendry. [Rinara 1974 #3284, Cousins 1871 #2447]

Ohabolana Ny teny tahaka ny harongana: izay tsongoina mena avokoa. [Cousins 1871 #2493]
Ny teny toy ny harongana ka izay tsongoina mena avokoa. [Rinara 1974 #3287]

Ohabolana Ny teny tahaka ny vato ateli-mamba: atelina, tsy mba lo; aloa, tsy miova tarehy. [Cousins 1871 #2448]
Ny teny toy ny vato ateli-mamba : atelina tsy lo, aloa tsy miova tarehy. [Rinara 1974]

Ohabolana Ny teny toy ny fonosana ka izay mamatotra no tsara mamaha. [Rinara 1974 #3286]
Ny teny toy ny fonosana : ka izay mamono no mamaha. [Houlder 1895 #545, Veyrières 1913 #4795, Cousins 1871 #2495]
Dikanteny frantsay La parole est comme le noeud fait au coin du lamba pour envelopper quelque chose : c' est celui qui a fait le noeud qui peut le délier. [Veyrières 1913]
Les paroles sont comme un paquet, et c' est celui qui l' a attaché qui le détache aussi. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Se disait surtout des contrats : seuls les contractants peuvent se délier. [Veyrières 1913]

Ohabolana Ny teny toy ny ketsa : izay mahalana sosohana. [Veyrières 1913 #4797, Cousins 1871 #2496]
Ny teny toy ny ketsa ka izay mahalana sosohana. [Houlder 1895 #552, Rinara 1974 #3288]
Dikanteny frantsay Les paroles sont comme les jeunes plants de riz, s' ils sont trop clairsemés on en plante d' autres entre eux. [Houlder 1895]
Les paroles sont comme les plants de riz : là où c' est trop clairsemé, on en repique. [Veyrières 1913 #4797]

Ohabolana Ny teny toy ny tory hisatra ka tsy ilaozan' izay manjilatra. [Rinara 1974 #3293, Cousins 1871 #2498]
Ny teny toy ny tori-hisatra; ka tsy ilaozan' ny manjilatra. [Houlder 1895]
Dikanteny frantsay Les paroles sont comme les cannelures du bois, il s' y produit nécessairement des éclats. [Houlder 1895]

Ohabolana Nitondra teny tsy masaka, hampody no naleha ka fisarahana no vita. [Rinara 1974 #2796]

Ohabolana Ny torovok' amboa maro mpahalala, fa ny hisafelehan' ny rambony no tsy misy mahafantatra. [Rajemisa 1985]
Torovok' amboa maro mahalala, fa ny fisafeliky ny rambony no tsy fantatra. [Rajemisa 1985]
Fanazavana malagasy Enti-milaza fa ny tenin' ny olona mahay mandahatra dia mety hazava ho azy fa ny hevitra miafina fonosiny na ny safeli-teny tiany hatao no tsy fantatra. [Rajemisa 1985]
Ilazana fa misy toetran' olona na toe-javatra iaraha-mahalala izao, fa ny ho fihetsiny na ho vokany any aorianano tsy misy mahafantatra. [Rajemisa 1985]

Ohabolana Ny vola tahaky ny vato sy ny vy, koa tsy mba miteraka, fa ny vava no mampiteraka azy sy ny teny fanekena. [Veyrières 1913 #2232]
Dikanteny frantsay L' argent est comme la pierre et le fer, il ne produit pas ; c' est la bouche, ce sont les paroles du contrat qui lui font produire des intérêts. [Veyrières 1913 #2232]
Fanazavana frantsay Formule de prêt à intérêt. [Veyrières 1913 #2232]

Ohabolana Raha mahare teny tsy tiana : ny marary tonga finaritra ary ny malemy tonga matanjaka. [Rinara 1974 #3599]
Raha mahare teny tsy tiana : ny marary tonga manaritra, ny malemy tonga matanjaka. [Veyrières 1913 #2820, Cousins 1871 #2674]
Dikanteny frantsay En entendant des mots désagréables, les malades sont guéris et les faibles deviennent forts. [Veyrières 1913 #2820]
Fanazavana frantsay On se trouve excité par les mots désagréables. [Veyrières 1913 #2820]

Ohabolana Tanan' aolo tsy ilaozam-pandrotrarana ; hadivory tsy ilaozan' ambiaty ; teny maro tsy ilaozan' izay ota. [Veyrières 1913 #4823, Houlder 1895]
Tanàna haolo, tsy ilaozam-pandrotrarana, hadivory tsy ilaozan' ambiaty, teny maro tsy ilaozan-diso. [Rinara 1974]
Tendrombohitra tsy ilaozan' ambiaty, tanàna maro tsy ilaozan' adala, kabary be tsy ilaozan-diso. [Cousins 1871 #3072, Rajemisa 1985]
Fanazavana malagasy Entina miala tsiny ka ilazana fa amin' ny zavatra maro atao tsy maintsy misy izay tsy metimety, misy kilemany. [Rajemisa 1985]
Dikanteny frantsay Il y a nécessairement du chiendent dans un village abandonné, et des buissons d' "ambiaty" dans le fossé circulaire, et des fautes dans beaucoup de paroles. [Houlder 1895]
Pas de village abandonné sans chiendent ; pas de fossé sans ambiaty ; pas de nombreuses paroles sans fautes. [Veyrières 1913]

Ohabolana Teny ifanekena no hivadiana. [Veyrières 1913 #1406]
Dikanteny frantsay C'est par des paroles qu' on se marie et par d' autres paroles qu' on se sépare. [Veyrières 1913 #1406]
Fanazavana frantsay Ce proverbe signifiait que le mariage était un contrat que l'on peut rompre. [Veyrières 1913 #1406]

Ohabolana Teny mby am-bato ny hafany, ka tsy hasiako raraka an-tany. [Veyrières 1913 #3418]
Dikanteny frantsay Ses recommandations sont pour moi comme des paroles confiées aux pierres : je les exécuterai fidèlement et pas une seule ne sera répandue à terre et négligée. [Veyrières 1913 #3418]

Ohabolana Teny nahoin' ny razana ka tsy mahazo miova. [Veyrières 1913 #341]
Dikanteny frantsay Paroles prononcées par les ancêtres : elles ne peuvent pas changer. [Veyrières 1913 #341]
Fanazavana frantsay Ce proverbe disait le respect des Malgaches pour leurs ancêtres et les traditions des anciens. [Veyrières 1913 #341]

Ohabolana Tenin’ aina, tahaka ny salakan’ Atsimon-drova. [Cousins 1871 #3078]
Tenin' aina, tahaky ny salakan' atsimon-drova. [Veyrières 1913 #685]
Dikanteny frantsay Agir en maître ou avec force, comme la manière de porter le salaka autour des reins chez les gens qui habitent au sud du palais. [Veyrières 1913]
Fanazavana frantsay Ce proverbe disait l' autorité orgueilleuse, ou plus généralement un grand effort. [Veyrières 1913]

Ohabolana Tenin' ny maty an-drano. [Veyrières 1913 #4825]
Dikanteny frantsay Paroles de noyé : on promet tout. [Veyrières 1913 #4825]
Fanazavana frantsay Dans danger on fait de belles promesses. [Veyrières 1913 #4825]

Ohabolana Teny tanora tsy ambara amin' Andriana. [Rinara 1974 #4121]

Ohabolana Toa tenin-jaza tenin-draiolona. [Veyrières 1913 #1538]
Dikanteny frantsay Si un enfant parle ainsi, c' est qu' une grande personne le lui a dit. [Veyrières 1913 #1538]
Fanazavana frantsay Les enfants répètent ce qu'ils ont entendu dire. [Veyrières 1913 #1538]

Ohabolana Toy ny amboakely voakapoka ny adala, ka mitondra teny mivoaka. [Rinara 1974 #4256]

Ohabolana Toy ny aretin’ omby ny teny: izay mirehodrehoka ihany no ifindrany. [Cousins 1871]
Toy ny aretin' omby ny teny, ka izay mirehodrehoka no hifindrany. [Houlder 1895 #335]
Toy ny aretin' omby ny teny, ka izay mirehodrehoka no ifindrany. [Rinara 1974 #4266]
Dikanteny frantsay Les querelles sont comme les maladies des bœufs: elles atteignent ceux qui s' en mêlent (litt. beuglent). [Houlder 1895 #335]

Ohabolana Toy ny sotrobe : fialo, fa tsy tompon’ ny teny. [Veyrières 1913 #3432, Cousins 1871 #3227]
Toy ny sotrobe : fialozana ihany fa tsy tompon' ny teny. [Rinara 1974 #4326]
Dikanteny frantsay Je suis comme la grande cuiller qui sert à porter la nourriture et qui n' est qu' une intermédiaire : je suis intermédiaire et porte-parole, je ne suis pas le maître. [Veyrières 1913 #3432]
Fanazavana frantsay Paroles dites par les intermédiaires. [Veyrières 1913 #3432]

Ohabolana Toy ny trano vaky vovonana ka mitondra teny mivoaka. [Houlder 1895 #551, Cousins 1871 #3242, Rajemisa 1985]
Toy ny trano vaky vovonana : ka mitondra teny mivoaka ary ny mitete ambiny ihany. [Rinara 1974 #4345]
Fanazavana malagasy Ilazana izay tsy mahatam-bava ka milazalaza any ivelany izay tsy tokony ho fantatry ny olona. [Rajemisa 1985]
Dikanteny frantsay Semblable à une maison ouverte par le faîte et qui laisse échapper les paroles (dites à l' intérieur). [Houlder 1895]

Ohabolana Tsy mahalala izay varavaran-kodiavina, hoatry ny akoho amidy ao an-tsena. [Veyrières 1913 #2047]
Tsy mahalala izay varavaran-kodiavina ohatra ny akoho amidy ao an-tsena. [Houlder 1895]
Tsy mahalala varavaran-kodiana, toy ny akoho vao novidiana teny an-tsena. [Rinara 1974 #4513]
Dikanteny frantsay Celui qui ne sait pas par quelle porte il entrera, est comme la poule à vendre sur le marché. [Veyrières 1913 #2047]
Qui ne sait pas par quelle porte il entrera, comme une poule sur le marché. [Houlder 1895]
Fanazavana frantsay Elle ne sait pas qui l' achètera ni, par conséquent, chez qui elle ira. [Houlder 1895]
La poule ne sait pas qui l'achètera ni où elle ira. . [Veyrières 1913 #2047]

Ohabolana Tsy mandre sa mandre ilany, no mitondra teny tanora. [Rinara 1974 #4531]
Tsy mandre, sa tailana andrenesana, no mitondra teny tanora ? [Veyrières 1913 #4840, Cousins 1871]
Tsy nandre, sa tailana nandrenesana, no mitondra teny tanora? [Houlder 1895]
Dikanteny frantsay N' avez-vous pas entendu, ou avez-vous entendu de travers, que vous apportiez un message qui n' est pas clair? [Houlder 1895]
N' entend-on pas, ou entend-on de travers, pour rapporter des paroles inconsidérées ? [Veyrières 1913 #4840]

Ohabolana Tsy mety raha mihazakazaka tsy hihaino teny, hoatry ny alika. [Veyrières 1913 #1735]
Tsy mety raha mihazakazaka tsy hihaino teny, ohatra ny alika. [Cousins 1871]
Tsy mety raha mihazakazaka tsy hihaino teny ohatra ny amboa. [Rinara 1974]
Dikanteny frantsay Il ne sied pas de courir pour ne pas entendre un ordre donné comme font les chiens. [Veyrières 1913]
Fanazavana frantsay Se disait de ceux qui n'écoutaient pas les ordres ou partaient avant d'avoir entendu. [Veyrières 1913 #1735]

Ohabolana Tsy misy mangidy hoatry ny sakay, hono, fa raha atao teny ierana dia mafanafana. [Veyrières 1913]
Tsy misy mangidy hoatry ny sakay, hono, fa raha atao teny ierana dia mamy. [Veyrières 1913]
Tsy misy mangidy noho ny sakay, fa raha teny ierana dia hanina. [Houlder 1895 #265]
Tsy misy mangidy ohatra ny sakay fa rehefa teny ierana laitra ihany. [Rajemisa 1985]
Tsy misy mangidy ohatra ny sakay fa rehefa teny ierana lany ihany. [Rajemisa 1985]
Tsy misy mangidy toy ny sakay; fa raha teny ierana, mafanafana. [Cousins 1871 #3533]
Tsy misy mangidy toy ny sakay fa rehefa teny ierana mamy. [Rajemisa 1985]
Fanazavana malagasy Enti-milaza fa rehefa sitraka sy nifanarahana, dia maniary mora na dia sarotra sy manahirana aza. [Rajemisa 1985]
Na inona na inona hasarotan-javatra eo amin' ny fifampiraharahana, rehefa ifanarahana vita ihany. [Rajemisa 1985]
Na inona na inona zava-tsarotra, rehefa ifanarahana tonga mora. [Rajemisa 1985]
Dikanteny frantsay Rien n' est plus cuisant que le piment, mais quand il y a union et entente, c' est doux à manger. [Veyrières 1913 #4842]
Rien n' est plus piquant que le piment, mais si l' on s' accorde pour cela, on le mange quand même. [Houlder 1895 #265]
Fanazavana frantsay Les peines sont adoucies en famille. [Veyrières 1913 #4842]

Ohabolana Tsy misy toniany ny teninao. [Veyrières 1913 #4843]
Dikanteny frantsay Vous parlez en l' air. [Veyrières 1913 #4843]

Ohabolana Vomangan-dRenisoa : teny an-dalana maro mpanontany, nodiany tsy re, fa nony natoko teny an-tsena, tsy lany sasaka. [Rinara 1974]

Fizahan-teny